(514) 861-4367

In the Media

8e Combat des livres: les gants sont jetés

Il y avait déjà de l’électricité dans l’air hier, lors du lancement à Radio-Canada du 8e Combat des livres. Surtout lorsque la redoutable avocate Anne-France Goldwater a lancé: «Je fais la guerre depuis 30 ans, je promets du sang dans le champ de bataille!» sous le regard amusé de Patrick Lagacé, avec qui elle a eu une empoignade mémorable aux Francs-tireurs.

Les Francs Tireurs reçoivent Me Anne-France Goldwater

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit Me Anne-France Goldwater : lionne du droit pour certains, féministe à saveur de pitbull pour d’autres. Celle qu’on a surnommé la Castafiore du droit s’est fait connaître ces derniers mois pour l’affaire Lola, défendant bec et ongles la cause des conjoint(e)s de fait. Le jugement a fait grand bruit, les esprits se sont déchaînés quand la cour d’appel a finalement donné raison à Lola et à Me Goldwater. Rencontre avec une féministe pure et dure (c’est elle qui le dit). Avec Me Goldwater, on discute évidemment du jugement et de son bien-fondé, des droits éventuels des conjoints de fait, de féminisme, d’identité québécoise, de machisme et de changement social.

Voici l'avocat Droit-inc de l'année 2010: Me Anne-France Goldwater

Après plusieurs jours de vote intense, les lecteurs ont choisi. Voici l’avocat Droit-inc de l’année 2010. Il s’agit de…Me Anne-France Goldwater!

“Wow! Je suis émue” a déclaré ce matin la super avocate en droit de la famille, lorsque Droit-inc lui a appris la nouvelle. Cette distinction lui fait plaisir, d’autant plus qu’elle provient de ses pairs, et que la cause qu’elle a défendu dans le procès Lola contre Éric a été difficile sur le plan de l’isolation sociale.

Huis Clos: Le droit à une pension alimentaire pour les ex-conjoints de fait : êtes-vous pour ou contre ?

Même si le Québec est le champion mondial de l’union de fait — le tiers des couples y vit hors mariage — ce mode de vie est très peu encadré sur le plan juridique. Le jugement «Lola contre Éric» rendu récemment par la Cour d’appel du Québec accorde désormais aux conjoints de fait le droit de réclamer, dans certaines circonstances, une pension alimentaire. Pour la dernière émission avant les Fêtes, Huis Clos reçoit sept « jurés étoiles » qui ont marqué la première moitié de saison. Ils devront déterminer si la nouvelle législation est une entrave à la liberté des conjoints de fait ou si, au contraire, elle corrige une injustice qui avait cours depuis trop longtemps.

La Castafiore du droit

On n’a pas l’impression d’être dans un cabinet d’avocats quand on met les pieds dans le bureau d’Anne-France Goldwater. Ce n’est pas un bureau, mais une forêt tropicale! Il est décoré d’arbres et de plantes venus d’on ne sait d’où. Il y a des jouets et des animaux en peluche partout. Un Alien géant – comme dans le film – trône juste en arrière de son fauteuil.

L’avocate de Lola vient de remporter une spectaculaire victoire en Cour d’appel du Québec. Mais qui est véritablement cette femme aux allures de Castafiore?

Décision importante pour les conjoints de fait

L’avocate Anne-France Goldwater parle de la décision de la Cour d’appel. Lola remporte une victoire qui pourrait avoir des incidences majeures sur plus du tiers des couples au Québec. La Cour d’appel juge discriminatoire un article du Code civil du Québec touchant les conjoints de fait.

«L'amour vient avec des obligations»

Lola, ex-conjointe de fait d’un riche homme d’affaires québécois, aura le droit de réclamer une pension alimentaire pour elle-même à la suite de leur séparation, même s’ils n’ont jamais été mariés. Cette décision, rendue hier par la Cour d’appel, risque d’avoir un impact majeur sur la vie d’au moins 1,2 million de personnes au Québec.
«Ce n’est pas juste une histoire entre gens riches et célèbres. Ce jugement touche 1,2 million de personnes, hommes et femmes, riches et pauvres. L’amour vient avec des obligations, que l’on soit marié ou conjoint de fait», s’est réjouie Me Anne-France Goldwater, l’avocate de Lola dans cette cause très médiatisée.

Lola et Éric en Cour d'appel

Assis de chaque côté de la salle d’audience, Lola et le richissime Éric ont écouté les avocats plaider pour la reconnaissance des conjoints de fait, ce matin en Cour d’appel. La décision que le plus haut tribunal de la province rendra à leur sujet aura une incidence sur tous les conjoints de faits du Québec.

L'avocate de Lola s'attire des critiques

Me Anne-France Goldwater n’a pas la langue dans sa poche et ne fait pas dans la dentelle quand elle défend une cause. Mais depuis la semaine dernière, elle s’est attiré des critiques pour sa façon d’agir dans la cause très médiatisée des ex-conjoints de fait.

Une avocate non confirmiste pour défendre «Lola»

Au centre de la controverse [autour de la cause opposant un riche homme d’affaire à son ex-femme d’origine brésilienne], l’avocate de «Lola», Me Anne-France Goldwater. Une avocate colorée, forte en gueule, qui a un faible pour les causes très médiatisées.