Institut Broadbent

« Malgré l’absence de données canadiennes répertoriant la présence des cas de COVID-19 autrement que par l’âge et par le territoire, il est vraisemblable que les conditions de logement, d’emploi et de transport des personnes défavorisées économiquement peuvent faire en sorte qu’elles soient touchées de manière disproportionnée, » écrit Me Dubé.